30 novembre 2012

Quand insouciance rime avec superficialité

Mauvaise fille est le premier film de l’acteur Patrick Mille en salle depuis le 28 novembre. C’est l’adaptation du roman du même nom, de l'écrivaine, Justin Levy.

 

Le film relate les difficultés d’une jeune fille (Isia Higelin) face à la disproportion, entre la souffrance de sa mère malade (Carole Bouquet), et la joie d’attendre son premier enfant. À cela s’ajoute une enfance compliquée. Un père star de rock (Bob Geldof) souvent absent et une mère désinvolte la laissant vivre au milieu d’une débauche totale entre sexe, drogue et alcool.

MAUVAISE_FILLE

C’est un film pétillant. Déjà, par son casting rock and roll, réunissant les chanteurs Bob Geldof et Isia Higelin. Pour son premier rôle au cinéma, la jeune musicienne incarne fraichement cette femme-enfant héritant de l’inconscience de sa mère. Elle fume, boit enceinte, pique des colères, pleure, rit, sans retenue. On s’amuse volontiers de sa spontanéité. Carole Bouquet, quant à elle, apporte de l’élégance à sa propre déchéance. Malgré une vie d’excès et un cancer qui la ronge, la grâce et le charme de l’actrice sont toujours au rendez-vous. Les hommes du film n’ont, cependant, pas une grande présence et font figure de seconds rôles. C’est une histoire où les femmes agissent et les hommes subissent.

 

L’insouciance qui plane tout le long du film dérape, malheureusement, dans le superficiel. Les scènes et les personnages sont souvent stéréotypés : la mère copine, la fille à problèmes, le père rock star, le mari compréhensif… On a du mal à s’identifier à ces personnages parfaitement façonnés. Cela rend le film léger et on n’en sort pas réellement transformé.

 

Un film divertissant qui peut attendre sa sortie DVD.

Pour réserver : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=191360.html

Posté par lauratok à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Quand insouciance rime avec superficialité

Nouveau commentaire